Ecolo Modave
Accueil du site > 2. Les Dossiers de Modave > 2.4. Mobilité > 2.4.1. Liaison Tihange-Tinlot > Episode 2 : Le bitume à la petite cuillère

Episode 2 : Le bitume à la petite cuillère

jeudi 27 novembre 2008, par JFO

Que devient le chantier de la nouvelle route Tihange-Tinlot ?

La phase 2 pas encore (tout à fait) morte

Celle-ci se décompose en 3 lots. Répondant à l’interpellation [1] d’une députée, le ministre du Budget de la Région wallone a confirmé que l’administration a procédé le 8 février 2008 à l’engagement du premier lot de la phase 2 du dossier, soit un montant de 1,4 millions d’euros.

Les travaux, qui devaient en principe débuter au printemps 2008 n’ont finalement commencé qu’en août. Cette phase 2A comprend la réalisation d’un giratoire au carrefour Saint-Vitu, la réalisation d’un giratoire au carrefour de l’Aqueduc et le réaménagement de la voirie reliant le giratoire de l’Aqueduc à la (future) N684.

Pour la suite, le budget nécessaire à la finalisation de la phase 2, soit les lots 2B et 2C, est estimé à 5,5 millions d’euros, a répondu le même ministre du Budget à une interpellation ultérieure [2] de la même députée. Les emprises pourraient être disponibles pour fin 2008, ce qui permettrait une réalisation qui pourrait intervenir sur 2009 et 2010.

Combien pour la phase 2C ?

A ce stade, le groupe Ecolo de Modave se permet d’ailleurs de froncer quelque peu les sourcils car, s’il y a bien inscrite au budget 2008 de la Région wallone une dépense de 5,5 millions d’euros pour la N684, celle-ci ne concerne pas les lots 2B et 2C mais —sauf interprétation erronée de notre part— les lots 1 et 2 de la seule phase 2B. Dans ces conditions, on est en droit de se demander combien coûtera la phase 2C. Puisque le ministre prévoit une réalisation en 2009 et 2010, il n’est pas anormal que la dépense relative au lot 2C n’apparaisse pas dans les budgets avant l’année prochaine ; mais quel en sera le montant ? Une ambiguïté subsiste et elle est de taille.

Phase 3 reportée à la semaine des quatre jeudi

Quant à la phase 3, elle est évaluée à ce stade, par la même administration, à 4 millions d’euros.

Petit calcul

Pas besoin d’être un grand expert du calcul pour se livrer à la petite estimation suivante :

phases 2A + 2B(lot1) + 2B(lot2) = 1,4 + 5,5 = 6,9 millions d’euros
phase 2C = ?
phase 3 = 4 millions d’euros

Ce sont donc près de 11 millions d’euros qu’il faudrait dégager pour terminer en une fois la (future) N684. Tout ce que nous pouvons observer c’est que jusqu’ici, pour l’année 2008, environ un huitième de la somme a été confirmé. A ce rythme-là, nous sommes partis jusqu’en 2015...

Priorité au gouffre de Cerexhe-Heuseux-Beaufays ?

Le Ministre fait remarquer en outre que le Gouvernement régional wallon a décidé [3] de privilégier l’entretien du réseau existant, de le sécuriser et donc d’y réserver la part la plus importante de son budget, "ce qui le contraint d’opérer des choix douloureux en fonction des montants alloués actuellement à cette matière". Voilà 400 millions d’euros [4] (plus d’un milliard de francs belges par kilomètre) coulés dans le bitume. Comme par ailleurs il est fort probable (et souhaitable) que la crise économique actuelle s’accompagne d’un recentrage massif des budgets, plus rien ne dit aujourd’hui si ce dossier-là progressera encore ou non

Des camions à travers Strée pour longtemps !

Comme semblent enfin le réaliser aujourd’hui les élus de Modave, Vierges Effarouchées de l’Episode 1 de cette saga, au sortir d’un rêve qui se mue en cauchemar la lecture de ces chiffres et des priorités du Ministre Daerden nous renforce dans notre conviction que le trafic risque fort de passer à travers Strée pour très longtemps !

Et si le MET [5] venait à ouvrir le passage sur la phase2 avant d’entreprendre la construction de la phase3, le groupe Ecolo de Modave rejoint tout à fait l’analyse du Bourgmestre J.Lambrette. Celui-ci prévoit lucidement qu’une fois réalisé le désengorgement de la ville de Huy, il y a beaucoup à parier que le soutien de Madame Lizin au dossier s’évanouirait comme neige au soleil...

Notes

[1] Interpellation de la députée C.Cassart au Parlement wallon le 18/02/2008

[2] Interpellation de la députée C.Cassart au Parlement wallon le 26/05/2008

[3] Interpellation du député B.Wesphael au Parlement wallon le 10/11/2004

[4] http://www.lesoir.be/regions/liege/2007/04/20/article_mobilite_la_sofico_officielle.shtml

[5] Ministère wallon de l’Equipement et des Transports

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0